En 2021, déconfinons nos espoirs

Pas de retour à l'anormal

Après cette année 2020, historique, qui nous a profondément remués, nous nous demandons toutes et tous ce qui nous attend. Ces dernières années, nous avons vu émerger tant de mouvements sociaux nouveaux et marquants, comme ceux en faveur de l’écologie, mais aussi ceux en faveur d’un réel respect des femmes, des multiples facettes de la question du genre, des Black Lives Matter, de nombreuses préoccupations et réactions face à notre nourriture

Et puis, les difficultés dans lesquelles se sont retrouvées nombre de personnes à cause des décisions de confinement, notamment, ont fait émerger des élans de solidarités, des peurs existentielles, mais aussi des idées nouvelles comme celles de chanter sous les fenêtres, d’utiliser des hologrammes pour des concerts dans des cathédrales, et des solutions qui semblaient irréalistes il y a quelques mois seulement, comme celle du travail à distance généralisé ou celle de l’enseignement à la maison pour tous les niveaux de formation… 

Comment tous ces élans vont-ils évoluer ?

La crise sanitaire de 2020 nous montre que nous avons besoin de changements. Nous sentons que les anciens systèmes de pensée et de valeurs axés sur la consommation et l’accumulation de richesse doivent laisser la place à des philosophies tournées vers l’humain, vers le vivant, vers le bonheur partagé par toutes et tous.

Nous en avons assez de constater que si peu de mains possèdent tant de richesses. L’argent est un moyen d’échange utile entre les humains, mais l’accumulation des richesses par les uns et l’appauvrissement qui en résulte pour les autres est la preuve de l’égoïsme de nos sociétés qui laissent se développer ce phénomène de paupérisation, au plus grand mépris de l’humanité, de toute espèce vivante, et des intelligences qui nous échappent, comme celles de la terre, de l’eau, du vent et des pierres.

Cette crise sanitaire a mis en évidence également, le manque de relation entre les différentes approches médicales (celles qui se préoccupent de la maladie et celles qui sont concernées par la santé), et le manque de communication entre politiques, économistes et scientifiques, qui ont conduit bien souvent, à des décisions inefficaces. 

Le désordre actuel a renforcé en nous le besoin de trouver une nouvelle fierté d’être humain, le besoin de vivre dans la bienveillance et la joie. Nous sommes nombreuses et nombreux à éprouver cela. C’est le moment d’allier nos intelligences pour construire le monde de demain.

Alors en 2021, comment tiendrons-nous compte de nos prises de conscience, de nos remises en question et de ce que nous avons appris en 2020 ? Saurons-nous utiliser les forces du changement (au lieu de leur résister) et poursuivre cet élan de 2020 ? Oserons-nous croire et agir pour que la réalité qui va s’imposer soit porteuse d’amélioration ? 

6 réponses sur “En 2021, déconfinons nos espoirs”

  1. Aller ! Osons ! en espérant que les complotistes de tout bord ne continuent pas d’essaimer, que le pessimisme ne domine pas mais ça ne va pas être simple sachant que la pauvreté, le chômage vont augmenter. mais gardons l’espoir. bzz

  2. Agir… inviter les voisins à partager une soupe devant sa maison, Oser… faire des projets fous
    Chercher des alternatives … et offrir de la tisane d’artemisia à ses amis.
    Se lancer dans le coatching de l’abondance financière et partir enseigner en Afrique
    Tu le fais et tu rayonnes de cette dynamique dont on a tellement besoin en ce moment.
    Hier j’ai lu un très bel essai de Charles Eisenberg: Couronnement https://charleseisenstein.org/essays/le-couronnement/$. Juste un peu long .

    1. Eh oui, chacune et chacun peut agir à son niveau et je voudrais bien encourager mon entourage à se lancer, car c’est bien avec les gouttes d’eau qu’on fait les fleuves. Et nous avons absolument besoin de grands fleuves qui traversent avec force et détermination nos sociétés et nos esprits pour irriguer toutes les terres afin qu’elles deviennent fertiles. Aussi vite que possible car il faut aussi craindre les sécheresses.
      Merci Thérèse pour ton commentaire et le lien avec le texte de Charles Eisenberg, qui amène réflexion et inspiration.

  3. Merci Huguette !
    Maintenir et développer le contact avec les personnes avec qui je me sens bien me conduit ces temps.
    Je suis très inspirée par le livre, en allemand, de Christoph Pfluger:  »Strategie der friedlichen Umwälzung « eine Antwort auf die Machtfrage.

    1. Merci bien Elsa pour ton commentaire et ta piste de lecture. Ce livre a l’air d’être bien intéressant et répond certainement aux questions que l’on se pose de nos jours sur les formes du pouvoir dans notre société. J’espère qu’il va inspirer d’autres lecteurs-tripes de mon blog. C’est le moment de se bouger !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *